Travail en réseau



La scolarisation est un immense défi à Madagascar. En 2014, l’étude de l’Unicef intitulée « Une promesse d’avenir[1]» fait état d’une situation inquiétante concernant la scolarisation des enfants. Plus d’1,5 million d’enfants ne sont pas scolarisés en primaire ; l’exclusion scolaire est sans conteste l’un des problèmes les plus importants du système éducatif malgache.

Asmae intervient dans ce pays depuis 2001 et travaille en partenariat avec 12 associations locales. Afin d’avoir plus d’impact, Asmae agit aussi en réseau avec différents acteurs sensibles à la question de l’alphabétisation. Ces rencontres entre professionnels permettent à chacun de prendre du recul sur son travail et de donner du sens à cet engagement auprès des enfants exclus du système formel.

En novembre 2016, Asmae a été élue secrétaire de la Plateforme de la Société Civile pour l’Enfance (PFSCE) pour deux années. Créée en 2005 avec la participation active d’Asmae, elle réunit une trentaine d’associations locales et organisations internationales. C’est un espace d’échange dans lequel les structures travaillant en faveur de l’enfant unissent leurs forces, leurs compétences, leurs moyens, les informations et les expériences pour optimiser l’efficacité de leurs programmes. L’un des objectifs est d’améliorer la coordination entre les initiatives de la société civile et les politiques publiques pour les rendre plus efficaces. Elle renforce la compétence des membres en organisant par exemple des formations et des échanges d’expériences pour les intervenants sociaux.

SAMSUNG CSC

Pour en savoir plus sur nos dernières actualités à Madagascar, découvrez le magazine HAFATRA http://www.asmae.fr/wp-content/uploads/2016/03/Hafatra-n%C2%B08-janvier-2017_VF.pdf

[1] https://www.unicef.org/madagascar/fr/web-SITAN-BOOK2014-20X30cm-28septembre2014_2.pdf