• Présentation de l'association

    Agir pour l’enfance défavorisée, avec les populations

    Asmae- Association Sœur Emmanuelle est une ONG de solidarité internationale spécialisée dans le développement de l’enfant. Indépendante, laïque et apolitique, elle est ouverte à tous.

    Nos actions visent à soutenir les enfants les plus démunis et à favoriser leur autonomie, par l’éducation, la santé et l’accompagnement psychosocial.

    Nous sommes présents dans 8 pays sur trois continents : Egypte, Liban, Mali, Philippines, Madagascar, Inde, Burkina Faso, et France.

    Trente ans après la fondation de l’association par sœur Emmanuelle, les équipes qui ont pris la relève restent fidèles aux valeurs d’écoute et de réciprocité qui sont à la base de notre action.

     

    Parce que nous sommes convaincus que les solutions viennent des populations elles-mêmes, nous agissons sur le mode du partenariat. Dans chaque pays, nous travaillons main dans la main avec des associations locales. La présence de coordinateurs sur place permet d’offrir un « appui conseil » de proximité.

    Notre soutien comporte une forte dimension humaine. Notre démarche vise toujours à valoriser les compétences locales, et à les renforcer si nécessaire par l’intervention de professionnels.

    C'est ainsi qu’ensemble nous arrivons à donner un maximum d'ampleur et d'efficacité aux actions locales, au bénéfice des enfants, de leurs familles et de leurs communautés.

    En quoi consistent nos interventions ?
    - Nous formons sur place des professionnels dans les domaines de l’éducation, de la santé et du psychosocial.
    - Nous contribuons à développer de nouvelles pratiques.
    - Nous finançons certaines dépenses nécessaires à la concrétisation d’un projet ou à son amélioration.
    - Nous aidons les structures à améliorer leur mode de fonctionnement et à gérer au mieux leurs ressources pour plus d’efficacité.
    - Nous stimulons le développement communautaire et encourageons les habitants à mettre en œuvre des projets collectifs pour résoudre leurs problèmes.

     


    Crédits photos : Véronique Piquer, Georges Saillard