• Asmae en Egypte

    - Installation de Sœur Emmanuelle dans les bidonvilles du Caire : 1971 (jusqu’en 1983)
    - Ouverture d’un poste de coordination en 1998 (coordinatrice actuelle : Caroline DAUBER)

    Chiffres clés 2012
    - 11 associations locales partenaires (actuellement 9)
    - 14 projets financés
    - 2 209 bénéficiares directs dont 2 109 enfants et familles 
    - 603 enfants soutenus par 289 parrains
    - 4 missions professionnelles
    - 4 traducteurs et 1 assistant coordinateur égyptiens
    - 213 parrainages
    - 7 projets
    - 3 régions d'intervention : le grand Caire, Alexandrie et Armant (zone rurale en Haute Egypte)
    - 2 chantiers de solidarité internationale réalisés avec l'aide de 5 bénévoles

    • Thématiques prioritaires :

    - Education : Protection et Education de la Petite Enfance, Accès à une scolarité de qualité, Accompagnement des enfants en situation de handicap.

    2003-Miren-Bengoa.jpg

    En Egypte, les moins de 14 ans représentent 32% de la population.
    La situation sanitaire des enfants en Egypte a connu une nette amélioration dans les dix dernières années mais beaucoup souffrent encore de malnutrition chronique et d’anémie. En outre on compte prés de 675 000 enfants de moins de 15 ans touchés par un handicap avec des  besoins encore très mal couverts. Malgré les efforts des pouvoirs publics, la maltraitance et le travail précoce sont encore très répandus. La pauvreté touche également des milliers d’enfants qui vivent dans la rue, mais ce phénomène est devenu une cause nationale qui génère beaucoup de projets porteurs d’espoirs.

    Les structures préscolaires sont très faibles alors que plus de 90% des enfants de 6 à 14 ans sont inscrits à l’école. Les pouvoirs publics ont lancé un programme ambitieux d’amélioration de la qualité de l’enseignement cependant les classes restent le plus souvent surchargées et l’enseignement encore très largement basé sur la répétition. Cela contribue à abaisser la fréquentation des écoles qui, selon l’UNICEF, ne dépasse pas 73% pour les garçons et 68% pour les filles. Le taux d’accès à l’Université se situe au niveau de  35% d’après l’Unesco et l’enseignement professionnel encore peu développé ne peut assurer une bonne insertion dans le monde du travail.

    Depuis la révolution du 25 janvier 2011, la situation politique fluctue. Néanmoins un élan démocratique a souflé dans tout le pays incitant les jeunes à s’engager. L’éducation à la citoyenneté est devenue une thématique prioritaire pour l’ensemble de nos partenaires. La mobilisation des jeunes dans le bénévolat a explosé et nécessite d’être accompagné.

    NOS INTERVENTIONS:
    N.B. Le descriptif de nos actions avec chaque partenaire n'est pas exhaustif. Par ailleurs, les projets de nos partenaires sur lesquels nous n'intervenons pas ne sont pas présentés.

    • Professionnaliser l’accueil préscolaire,
      avec l’Association égyptienne de développement global (AEDG)

      L’approche d’Asmae consiste à mettre l’accent sur la qualité de l’éducation à destination de la petite enfance. Ainsi nous apportons notre soutien à la professionnalisation de leur jardin d’enfants situé dans le quartier informel d’El Marg, à travers l’envoi de missions professionnelles qui transmettent leurs compétences. Ce projet a été dès le départ conçu en deux étapes : tout d’abord, en constituant un jardin d’enfants modèle, qui sert aujourd’hui à la dissémination des bonnes pratiques dans les autres jardins d’enfants de la zone.

      Depuis juin 2011, l’AEDG et Asmae s’est lancé dans un nouveau défit : l’ouverture d’un JE inclusif intégrant des enfants porteurs d’handicap. Pour mener à bien ce défit, l’AEDG est appuyé par une mission éducatrice spécialisée ainsi que par une formation dispensée par un de nos partenaires (SETI).

    • Lutter contre la déscolarisation,
      avec El Shebab, Bashayer, l’école Mahaba, Caritas Mattareya.

      Dans le domaine de l’accès à une scolarité de qualité, Asmae accompagne El Shehab depuis 2009 dans un projet de lutte contre la déscolarisation dans un quartier informel par un accompagnement financier mais aussi technique (mission professionnelle).

      Asmae accompagne aussi 2 structures dans la scolarisation d’enfants issus de familles les plus démunies. Cet appui prend la forme de parrainages collectifs, avec la congrégation des Filles de Marie (école Mahaba créée par Sœur Emannuelle) et, depuis 1998, avec Caritas Mattareya.

      Les chantiers représentent, aussi, d’excellentes opportunités pour donner aux enfants l’occasion de connaître leur droit à l’éducation et de les sensibiliser à la citoyenneté. En 2011, nos partenaires El Bashayer, El Shehab, L’école Mahaba, Lekaa, Armant ont animé des chantiers où le droit des enfants et l’éducation à la citoyenneté étaient une thématique commune.

      Enfin depuis 2008, les partenaires d’Asmae se rassemblent 9 jours dans l’année pour discuter ensemble de leur projet et des problèmes rencontrés dans leur projet d’éducation.

    • Favoriser la participation des enfants,
      avec LEKAA, le comité de l'éducation.
      Nous soutenons depuis 2004 l’association Lekaa qui agit dans le quartier informel d’El khanka auprès des enfants et des communautés, afin de développer leurs capacités et ainsi les préparer à la vie démocratique et à prendre une part active dans la société. Le projet se base sur une méthode participative. En 2010 un échange avec nos partenaires indiens ont permis à Lekaa de renforcer leur compétence dans ce domaine

      Le comité des partenaires a choisi comme thématique centre la participation des enfants.

     

     

    • Accompagner les personnes en situation de handicap,
      avec l'association Support, Education, Training for Integration (SETI) et l'association Basmat Amal

      Depuis 2001, nous travaillons avec le SETI dans la création puis diffusion de la psychomotricité, domaine totalement oublié en Egypte. 2 unités de psychomotricité à Alexandrie et au Caire ont été créés et sont fonctionnels grâce à l’accompagnement technique de deux missions en psychomotricité et l’Institut de Psychomotricité (IPM) de l'université Saint-Joseph de Beyrouth (Liban).
      En 2011, Asmae accompagne le Seti à travers une mission dans une stratégie pour la création d'un diplôme officiel.

    Thématique prioritaire, nous avons ouvert un nouveau partenariat avec l’association Basmat Amal, association qui a été créée par des parents d’enfants en situation d’handicap. Nous appuyons ici la structure dans sa prise en charge d’enfants porteur d’un multiple handicap par un appuie financier mais aussi à travers une formation dispensée par le SETI. Basmat Amal a organisé en 2011 son premier chantier avec Asmae permettant à 150 personnes de partir à la mer.

    • Renforcer l’approche en accompagnement psychosocial,
      avec  Caritas Alexandrie, Saint Vincent de Paul (Armant)

      Asmae soutient le projet de prise en charge d’enfant des rues de Caritas à Alexandrie à travers du financement et du parrainage auprès du centre de nuit et d’une unité mobile. De même le parrainage collectif au près de l’orphelinat d’Armant a été renforcé permettant un accompagnement global pour des jeunes garçons. Asmae renforce le projet éducatif de l’orphelinat ainsi que le projet individuel de chaque enfant par l’accompagnement d’une mission éducatrice spécialisée.

     


    Crédits photos : Miren Bengoa, Caritas, Miren Bengoa