Chiffres clés

1986

Date d'implantation dans le pays

6

partenaires

10

projets accompagnés

14 133

bénéficiaires directs

257

enfants soutenus par 266 parrains

Présentation du pays

La situation économique du Liban est depuis près de 5 ans directement liée à la guerre qui règne en Syrie. La Syrie étant la seule issue terrestre du Liban vers le reste du monde, les échanges commerciaux, les importations et exportations subissent directement la loi imposée par les armes.

Suite aux fortes tensions de ces dernières années, les partenaires associatifs d’Asmae constatent un appauvrissement accéléré de leurs bénéficiaires. L’afflux de réfugiés pèse fortement sur les infrastructures libanaises, tant en matière d’éducation que d’approvisionnement et de traitement de l’eau ainsi que de fourniture d’électricité. Les disparités sociales sont de plus en plus fortes et les difficultés touchent d’abord les populations vulnérables.

La population libanaise constituée à 22 % d’enfants de moins de 14 ans vit ainsi dans un contexte d’instabilité politique, sécuritaire, économique et social. Malgré ce contexte difficile, la jeunesse libanaise est porteuse d’espoir. En effet, c’est elle qui a le potentiel d’agir pour la reconstruction du pays et pour la réconciliation nationale. C’est pourquoi, Asmae et ses partenaires se battent pour permettre à tous les enfants, sans aucune discrimination, de participer à l’évolution de la société libanaise, en favorisant l’engagement des jeunes et en défendant l’idée de citoyenneté.

De plus, une grande partie du travail de terrain effectué par Asmae se caractérise par l’appui et le conseil en structuration délivrés aux associations partenaires.  Ainsi, l’accompagnement humain de proximité offert par Asmae contribue à renforcer ces associations, souvent fragilisées par ce contexte difficile, tout en leur permettant d’envisager des projections à long terme.

Intervention d’Asmae

Depuis la guerre civile, la population libanaise continue de vivre sous tension, dans un climat général pesant. Cette situation crée un état de tension et de violence latente dans la société, touchant particulièrement les enfants (nombreux cas de maltraitance, de violences, etc.).

 

Si le taux de scolarisation est élevé au Liban, la qualité de l’enseignement y est très inégale.  De plus, il semblerait qu’un nombre important d’enfants ne continue pas ses études après avoir achevé le cycle primaire. Par ailleurs, des pans entiers de la société n’ont pas ou très difficilement accès à une scolarité ; c’est le cas en particulier des enfants sans papier (enfants de travailleurs migrants, enfants non enregistrés à la naissance ou non reconnus, etc.).

 

Au-delà de ces phénomènes de déscolarisation, les taux d’absentéisme sont, dans certaines écoles et certaines zones paupérisées, très inquiétants. En effet, la récession économique actuelle, mais aussi l’arrivée de population (comme les réfugiés syriens) amplifie le phénomène des enfants travailleurs.

 

Par ailleurs, il est regrettable de constater que le Liban ne laisse qu’une très faible place à l’initiative des jeunes. Un manquement qui s’explique par le fonctionnement d’une société trop ancrée dans une tradition ainsi que par sa grande fragilité économique amenant les jeunes à quitter le pays à la recherche de meilleures opportunités professionnelles et de meilleures conditions de vie.

 

Enfin, le Liban n’accorde que très peu de place à l’éducation spécialisée pour les handicapés. En effet, très peu de lois garantissant le droit des personnes handicapées. Pour Asmae, la prise en charge des enfants en situation de handicap doit être précoce, globale et adaptée aux besoins de l’enfant. Par ailleurs,  un accompagnement complet des enfants en situation de handicap ne peut se faire qu’avec un accompagnement des familles elles-mêmes et un travail afin de réduire les discriminations dont sont victimes ces enfants.

Les partenaires et les projets du Liban

Hermel
Grand Beyrouth
Saïda
Sour
Tibnine
Zahle

"On part avec l’envie de beaucoup donner et on revient en s’apercevant qu’on a énormément reçu"

Soeur Emmanuelle