Asmae – Association Sœur Emmanuelle devient une ONG (Organisation Non Gouvernementale) de solidarité internationale



En novembre 1985, elle se rend au sud du Soudan, où elle est choquée par la situation des enfants dans les camps de réfugiés autour de Khartoum due au conflit interne du pays. Immédiatement, elle interpelle les responsables politiques français et européens qui débloquent une aide humanitaire d’urgence. En 1985, les premiers chantiers de bénévoles prennent forme grâce aux jeunes qui proposent leur aide.