N’abandonnons pas les plus démunis !



 

Face à cette situation sans précédent, le monde a besoin d’une grande chaîne de solidarité. Si soeur Emmanuelle était encore parmi nous, elle nous dirait avec son formidable optimisme : “Nous devons gagner ce combat. Résistons, ripostons mais n’abandonnons pas les plus démunis !”

Sa première pensée irait à ces familles et à ces enfants qui souffrent bien davantage encore que nous de l’épidémie, car ils sont terriblement vulnérables et démunis. 

Familles très pauvres du Burkina-Faso, enfants des rues des Philippines, des camps de réfugiés du Liban… Jamais peut-être il n’a été aussi important de nous mobiliser pour sauver des vies !

Dans ce contexte très difficile, nous luttons au quotidien pour assurer la continuité de nos projets en faveur des plus vulnérables. 

 

PARTOUT OU NOUS SOMMES, NOUS AIDONS ET SECOURONS !

 

MADAGASCAR

Distribution alimentaire, hébergement d’urgence, fourniture de nécessaires d’hygiène, campagnes de sensibilisation aux gestes barrière… Nous menons de nombreuses actions pour aider les familles face à la pandémie.

EGYPTE

Nous apportons une aide d’urgence à 300 familles sans ressources. Afin d’assurer leur sécurité alimentaire et sanitaire, nous leur remettons de la nourriture et des produits d’hygiène.

PHILIPPINES

Nous remettons à 400 familles vivant dans la rue à Manille des paniers de nourriture comprenant du riz, des conserves et des pâtes, ainsi que du savon et des masques, en plus de  documents les sensibilisant aux gestes barrière.

 

LIBAN – CAMPS DE RÉFUGIÉS

La surpopulation et la précarité dans les camps de réfugiés en font des zones prioritaires en matière d’urgence sanitaire. Aussi, dans le camp de réfugiés, nous distribuons à 40 familles de la nourriture, ainsi que des kits de produits d’hygiène et de sensibilisation aux gestes barrière.

FRANCE (93)

Notre équipe a été touchée de plein fouet par le coronavirus. Malgré cela nous adaptons l’accueil des jeunes mères avec leurs enfants en bas-âge. Suivi psychologique quotidien, ateliers,  défis ludiques et pédagogiques pour les mères et les enfants.

Les plus vulnérables sont les premières victimes de l’épidémie de Covid-19.

 

TÉMOIGNAGE : PHILIPPINES

Des enfants des rues pauvres parmi les plus pauvres !

« Les enfants avec leurs familles, qui vivent dans la rue à Manille, sont parmi les plus pauvres citoyens du pays. Même en temps normal, ils sont privés d’accès aux soins de base, d’éducation, de moyens de subsistance et de tout espoir de développement dans la société.  Mais maintenant, avec le confinement, leur situation est devenue plus lugubre encore tandis que leur accès à la santé, à l’école et à toute protection sociale est encore davantage négligé.

Cela va à l’encontre de la politique inclusive annoncée par le gouvernement local en faveur des groupes les plus vulnérables pendant la crise et notamment des enfants et de leurs familles en situation de rue.

Depuis le début Asmae a aidé ses partenaires à obtenir des aides fi nancières rapides pour faire face à cette situation d’urgence. Nous avons été à leurs côtés pour combler immédiatement le manque d’accès aux denrées alimentaires des familles qui vivent dans la rue et ont des enfants handicapés, ainsi que pour leur fournir un secours d’urgence. »

Michael E. Bismar

Représentant d’Asmae aux Philippines

 

Face à une situation qui risque de s’aggraver, nous avons ouvert un fonds d’urgence pour être en mesure de nous adapter et de riposter à toutes les situations.