Chiffres clés

1998

Ouverture d’un poste de coordination

8

partenaires

8

projets accompagnés

3795

bénéficaires directs

257

enfants soutenus par 266 parrains

Présentation du pays

Tiraillée entre tradition et modernité, asphyxiée par sa démographie croissante (principalement en zone urbaine), l’Égypte est marquée par de grandes disparités socio-économiques, géographiques et de genre.

l’Egypte est un pays avec une population très jeune (33 % de la population a moins de 14 ans et 11,2% entre 0 et 4 ans),un taux de chômage qui  s’éleve à 13% et une grande partie de la population (25%) vivant en dessous du seuil de pauvreté.  Malgré d’importants efforts, l’accès à l’éducation demeure un problème pour beaucoup d’enfants, notamment ceux issus des zones rurales. On estime à 1.4 million le nombre d’enfants entre 6 et 17 ans qui n’ont jamais eu accès à l’éducation ou ont dû abandonné l’école avant la fin du cycle primaire.

l’Egypte est l’un des premiers pays à avoir ratifié la Convention des Droits de l’Enfant en 1989 et ses deux protocoles facultatifs. Pourtant, l’Égypte fait face à des défis majeurs en matière de protection de l’enfance. Enormément d’enfants en Egypte souffrent d’abus, maltraitance, d’exploitation et manquent de soins appropriés :enfants des rues, vivant d’activités informelles, travail des enfants (dans le domaine agricole ou comme domestique), pratiques néfastes telles que l’excision, le mariage forcé, violence physique répandue à la maison et à l’école

Malgré les avancées du cadre législatif, sa mise en œuvre reste insatisfaisante. Il y a un manque de services sanitaires et sociaux (travailleurs sociaux, etc.) et les mécanismes de prises en charge prévus par la loi de 2008 tels que les services juridiques (unités de Police, Cour des Enfants) ne sont pas opérationnels. 

 

Intervention d'Asmae

Historiquement, Asmae est intervenue en zone urbaine dans les quartiers dits informels, où près de 16 millions de personnes vivent selon l’OMS. Les problèmes sociaux et économiques sont importants dans ces zones où les infrastructures sont quasi-inexistantes, et où les conditions sanitaires sont déplorables. Progressivement,  Asmae s’est tournée vers les zones rurales situées au sud de l’Égypte, où elle lutte pour améliorer les conditions de vie des enfants .

Asmae soutient les initiatives communautaires, telles que l’alphabétisation des parents, les classes communautaires, les conseils de parents (projet de l’EACD) ainsi que l’accès et la qualité de la scolarité via la formation des professeurs (projet d’El Shehab) et le soutien scolaire (projet de Lekaa).

Asmae soutient également la prise en charge de qualité des enfants en situation de handicap (projets de Basmat Amal et du SETI) ainsi que les initiatives de plaidoyer en faveur des droits de ces enfants.

Projets liés à l'Egypte

Armant
Fayoum
Grand Caire

Trois règles de base commandent l'action : approcher les besoins de façon pragmatique en s'appuyant sur un partenariat local, viser l'autonomie et éviter l'assistanat.

Sœur Emmanuelle