Protection et éducation de la petite enfance

Le cadre d’action de Dakar*, en 2000, affirmait comme objectif premier le développement de la protection et de l’éducation de la petite enfance. En 2010, l’Unesco organisait une conférence dédiée uniquement à cet objectif. Plus généralement, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et la Convention Internationale relative aux droits de l’enfant rappellent respectivement le droit des enfants à l’éducation et au respect de leurs droits de la part des États. * Ce cadre a été adopté lors du forum mondial sur l’éducation en avril 2000, sous l’égide de l’UNESCO.

Présentation du domaine

La petite enfance est un stade du développement humain qui désigne les enfants de leur naissance à l’âge de 6 ans. La prise en charge par Asmae des enfants dès leur plus jeune âge se justifie d’autant plus que les enfants sont particulièrement vulnérables à cette période et passent par différents stades fondamentaux.

L’enfant doit, plus que jamais, être accompagné lors de cette période déterminante afin qu’il puisse développer l’ensemble de ses potentialités, qu’il soit pleinement conscient du monde qui l’entoure afin qu’il s’y sente en sécurité et y trouve sa place.

Cette première prise en charge passe par l’éducation et la protection, qui sont toutes deux des valeurs primordiales. L’éducation et la protection sont indissociables car sans protection un enfant ne peut être éduqué et sans éducation un enfant ne peut apprendre à se protéger.

Le positionnement et l'aide d'Asmae

Il s’avère souvent difficile pour les parents, et plus particulièrement pour les jeunes mamans ayant eu des grossesses précoces, d’avoir tous les moyens à leur disposition pour participer au bon développement de leur enfant, surtout lorsque eux-mêmes se trouvent dans une situation de grande précarité. Le manque de structure d’accueil (crèches…), de moyens (malnutrition), de soutien et d’écoute, peuvent, parmi tant d’autres, mettre un véritable frein au développement de l’enfant.

L’accompagnement d’Asmae se doit donc d’être complet, s’effectuer sur tous les plans (cognitif, physique, social et affectif), que ce soit par la prise en compte de l’ensemble des besoins de l’enfant pour son développement global, que par l’accompagnement et la valorisation de la famille – sans jamais s’y substituer –  jusqu’à une aide médicale (aide aux soins, règles d’hygiènes, etc.).

Quels sont les changements auxquels Asmae veut contribuer en intervenant dans la protection et l’éducation de la petite enfance ?

Les objectifs d'Asmae sont d'offrir un cadre sécurisant aux enfants afin de créer les conditions nécessaires à leur éveil, à leur apprentissage et à leur socialisation.

Pour ce faire, Asmae s’engage en France et dans les pays où l’association est présente :

  • à renforcer la capacité d’accueil des équipes s’occupant des enfants en bas-âge ;
  • à renforcer les mécanismes de protection (soutien des actions de prévention contre les violences faites aux enfants, soutien des actions liées à l’hygiène, la santé et la nutrition) ;
  • soutenir l’ensemble des actions liées à l’accompagnement parental.

L'éducation en chiffres

6

pays

plus de 20

partenaires

plus de 20

projets

plus de 7000

bénéficiaires directs

1980

date de début

L’essentiel, c’est l’enfant et l’essentiel de l’enfant c’est l’éduquer et donc l’instruire. Dès que l’école commence, il y a quelque chose qui bouge, c’est un germe… de vie nouvelle. 

Sœur Emmanuelle