Interview – Notre partenaire Google France engagé à nos côtés

Google France nous accompagne dans notre action depuis 2019. Leur engagement s’exprime par de nombreuses initiatives mises en place avec et pour nous.

Un soutien financier est apporté par l’ensemble des équipes Google. Ainsi, tous les ans est organisée la “Giving Week” : une semaine pendant laquelle les salariés sont amenés à présenter et s’engager dans diverses associations. A cette occasion, et tout au long de l’année, les dons sur salaire sont doublés par Google France. Par ailleurs, les équipes de Google se sont également engagées à travers le mécénat de compétences. Plusieurs services d’Asmae, ont pu bénéficier de conseils d’experts, adaptés à leur besoins : l’équipe communication, l’équipe “Yalla”, les résidentes de la Chrysalide ainsi que quelques bénévoles. Dans le cadre de ce partenariat nous avons voulu donner la parole à Google France sur leur engagement associatif. Hélène Schlesinger, notre interlocutrice privilégiée, nous confie pourquoi ils ont choisi de soutenir Asmae et en quoi cette collaboration offre une expérience humaine unique aux “Googlers”.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de soutenir Asmae ?

Hélène Schlesinger : Tout a commencé il y a un peu plus d’un an, lorsque la personne qui avait initié le partenariat entre Asmae et Google m’a proposé de reprendre le flambeau en tandem avec Roland Duffau. Nous avions des compétences complémentaires et tous les deux une grande envie d’entreprendre des actions pour soutenir une association pour les droits des enfants. Particulièrement sensibles à l’œuvre de Sœur Emmanuelle, ce partenariat était une grande chance pour nous de mettre en œuvre nos compétences dans l’humanitaire.

Qu’apporte ce partenariat aux collaborateurs Google France ?

Hélène Schlesinger : Adrien Sallez et Yesim Broet, nos contacts chez Asmae, nous ont expliqué l’ensemble des projets incroyables (le Yalla tour, la Chrysalide, les collaborations avec les NGOs locales) qu’ils entreprennent pour les enfants. Nous avons également eu la chance de rencontrer des bénévoles pour des cours et d’admirer l’énergie, l’envie et la gentillesse de tous. De plus, de voir mon travail et mon temps utilisé à si bon escient est extrêmement gratifiant. Pour moi, ce sont toujours des moments forts en émotion. Et ce sentiment est partagé par l’ensemble de mes collègues qui ont participé à des missions courtes avec la Chrysalide ou les bénévoles : c’est un vrai bonheur, merci Asmae !

Pourquoi la précarité et les droits de l’enfant sont-ils un sujet important pour vous ?

Hélène Schlesinger : Quand j’avais huit ans, mes parents et moi avons eu la chance d’aller au Vietnam pour adopter ma future petite soeur, de quelques mois à l’époque. Le processus étant long, nous sommes restés plusieurs semaines. Dans les rues, j’ai vu de nombreux enfants, parfois nus, mendier de la nourriture ou de l’argent. J’ai beaucoup appris pendant ce voyage, mais surtout je suis revenue avec beaucoup de questions sur ce qui était normal ou pas, bien ou pas. Depuis, je suis particulièrement attentive à l’équité et au respect des droits des enfants.

Nous souhaitons remercier chaleureusement Google France pour leur générosité.