Madagascar – Le projet d’inclusion scolaire et sociale des enfants vulnérables à Antananarivo marqué par la crise sanitaire.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon l’UNICEF, environ 1,5 million d’enfants malgaches âgés de 3 à 6 ans, soit 1 sur 4, ne sont pas préscolarisés et 905 000 enfants âgés de 6 à 10 ans ne sont pas inscrits en primaire. Depuis mars 2019, Asmae soutient ses partenaires Hardi, Manda et Kozama sur le projet : « Promotion de l’inclusion scolaire et sociale des enfants vulnérables à Antananarivo ». L’objectif général est de faciliter l’adaptation et l’inclusion à l’école afin d’éviter le décrochage scolaire. La première phase du projet s’est terminée récemment et une évaluation externe en a été faite ; la deuxième phase a débuté sans discontinuité mais dans le contexte particulier de crise sanitaire.

Un bilan positif

La première phase du projet « Pro­motion de l’inclusion scolaire et sociale des enfants vulnérables à Antananarivo » cofinancé par l’Agence Française de Dévelop­pement, a compté 137 et 140 familles bénéficiaires pour les partenaires Manda et Hardi.

L’évaluation de la phase 1 du projet a été réalisée par un intervenant externe et indépendant, il a dressé un bilan très positif, avec selon lui « une approche qui mérite d’être poursuivie ». Le travail d’Asmae s’est concentré sur l’optimisation des compétences des éducateurs et des travailleurs sociaux dans le but d’améliorer l’alphabétisation des enfants et leur réinsertion socio-éducative. Selon l’évaluateur, les conseillers techniques d’Asmae offrent une expertise de qualité et adaptée dans l’accompagnement des éducateurs. En effet la force de leur approche réside dans les différentes étapes mises en place : dans un premier temps, il s’agit d’un accompagnement individuel de chaque professionnel, ensuite celui-ci se poursuit collectivement, pour se terminer par une mise en réseau de tous les acteurs du projet.

Le travail réalisé a débouché sur la création d’un répertoire d’outils pédagogiques destinés aux professionnels de l’enfance (classeurs d’activités et de jeux, livrets de formation, guides d’accompagnement des enfants) ayant pour objectif de favoriser l’inclusion sociale et scolaire des enfants vulnérables à Antananarivo. L’évaluation mentionne également l’excellence de l’outil pédagogique et ludique « Sary Fetsy » créé par les équipes d’Asmae et diffusé au niveau national. Il s’agit d’un jeu composé d’activités qui permettent notamment de développer le langage des enfants.

Certains partenaires, devenus autonomes, interviennent dans la seconde phase du projet en qualité de partenaire ressource.

La fin du projet a été marquée par la crise sanitaire, les activités ont donc été orientées vers des réponses d’urgence. Une aide alimentaire a par exemple été apportée à certains bénéficiaires par notre partenaire Hardi qui a réalisé des distributions. La situation des familles est délicate, car ils vivent souvent de travaux journaliers et de l’économie informelle. Le confinement a donc réduit à néant leur (déjà) très faibles revenus.

La deuxième phase du projet débutée dans un contexte de crise sanitaire.

La seconde phase du projet vise à scolariser 900 filles et garçons en situation de grande vulnérabilité et à pérenniser l’action des partenaires. Les bénéficiaires font face à une fragilité sanitaire, sociale, familiale.

Le lancement a largement été marqué par la crise sanitaire, les activités ont dans un premier temps été orientées vers des réponses d’urgence. Lors des distributions de denrées alimentaires, les équipes ont constaté des gestes à risque venant des professionnels comme des bénéficiaires. Asmae a donc élaboré une formation à destination des professionnels des associations partenaires (Betania et Aic) afin de les préparer à sensibiliser les familles et les enfants aux risques de contamination et à l’adoption de gestes barrières.

Asmae a également contribué à l’achat d’environ 200 masques pour les équipes, les partenaires mais aussi de fournitures scolaires dans le but de permettre la poursuite de l’apprentissage des enfants.