Notre mobilisation et l’engagement de nos donateurs a sauvé des vies !



 

Voici 3 mois qu’Asmae a pris la parole pour alerter sur l’impact économique et sociétal de la crise sanitaire dans nos pays d’intervention. Nous en avions donné un exemple à travers le témoignage de Krislyne, 13 ans, vivant aux Philippines. Cette crise a touché les populations les plus vulnérables auprès desquelles Asmae et ses partenaires interviennent au quotidien. Grâce à notre mobilisation et à celle des donateurs, Asmae a pu répondre et protéger les communautés les plus défavorisées.

Aux côtés de nos partenaires qui œuvrent en faveur des enfants, Asmae a notamment soutenu des familles au Burkina Faso, apporté une aide à des familles réfugiées au Liban, accompagné des familles en situation de rue aux Philippines et renforcé son accompagnement en matière de protection auprès d’enfants malgaches.

En chiffre, le soutien de nos donateurs, partenaires privés et publics a permis à Asmae de mettre en oeuvre les actions suivantes au moment où l’épidémie apparaissait dans chacun de nos pays d’intervention :

 

 

 

Selon les pays, les besoins recensés et exprimés ont pu être différents mais pour la plupart d’entre eux, nous avons fait des actions de sensibilisation aux gestes barrières et à l’hygiène personnelle. Au Liban par exemple, les jeunes du centre géré par Jafra (partenaire d’Asmae) ont présenté une pièce de théâtre pour transmettre les mesures d’hygiène sous une forme ludique aux plus jeunes.

Au Burkina Faso, l’équipe Asmae a mis à disposition des partenaires du matériel de prévention.

Les distribution de vivres ont permis aux enfants et familles en situation de rue, notamment aux Philippines et à Madagascar, de subvenir à leurs besoins pendant cette phase critique car avec le confinement, ces dernières se sont retrouvées privées d’une grande partie de leurs ressources économiques. 

Des hébergements d’urgence ont été trouvés pour les familles en situation de rue, Les propriétaires, par crainte d’infection, n’acceptaient pas de nouvelles locations. Nos partenaires, accompagnés par Asmae, se sont mobilisés pour trouver des solutions et ne pas les laisser dans l’insécurité de la rue.

Des habitations ont été désinfectées, des écoutes téléphoniques ont été mises en place pour assister les familles à distance qui se trouvaient en difficulté notamment celles avec des enfants en situation de handicap.

Cependant, notre action n’en est pas pour autant finie. Asmae et ses bénéficiaires entrent maintenant dans une période de transition délicate. Dans certains de nos pays d’intervention, les mesures d’interdiction de circulation sont maintenues (Philippines), d’autres mettent en place petit à petit le dépistage (Burkina Faso), ou ont prolongé la mobilisation et le confinement (Liban).

Après cette première phase d’urgence, l’objectif est de relancer progressivement les activités tout en prenant en compte les conséquences de l’épidémie. C’est pourquoi, nous recensons, avec l’aide de nos équipes, les besoins en équipements et matériel nécessaire à cette nouvelle phase et nous adaptons actuellement nos pratiques d’intervention et nos actions de terrain.

Merci à nos donateurs, partenaires publics et privés pour leur mobilisation qui nous a permis d’accompagner ces familles et nos partenaires durant la crise. Nous continuons à avoir besoin de votre soutien pour poursuivre notre appui auprès des enfants et familles vulnérables.