Rentrée 2019 : aidez les enfants des rues à rejoindre à l’école !



Laisser un enfant vivre dans la rue, c’est le priver de sa vie d’enfant ! 

 

Pauvreté, urbanisation massive, migration vers les villes pour fuir la misère, sécheresse qui ruine les récoltes, catastrophes naturelles… Selon les estimations de l’Unicef et du BIT,  120 millions d’enfants vivant dans la rue sont victimes de la révoltante injustice qui condamne les régions les plus déshéritées de notre planète. De plus en plus de filles sont concernées. Souvent privées de famille, elles vivent de petits métiers et même de la mendicité, du vol, de la prostitution…

Depuis près de 40 ans, nous poursuivons le combat de notre fondatrice sœur Emmanuelle en créant des partenariats avec les associations locales. À Madagascar ou aux Philippines, grâce à notre accompagnement auprès d’organisations telles que Kozama, Hardi, Manda et Kanlugan, nous aidons les enfants à retrouver le chemin de l’école et se construire un avenir.

Mais combien d’enfants en situation de rue n’auront pas leur chance pour cette rentrée scolaire aux Philippines ou à Madagascar ?

Dans ce reportage diffusé dans l’émission Télématin de France 2, découvrez notre travail aux Philippines. 

 

Qui peut refuser à un enfant l’avenir auquel il a droit ?

Nous sommes tous responsables du sort des enfants vivant dans la rue, car nous pouvons agir pour eux, même s’ils vivent à l’autre bout du monde !

En soutenant Asmae et ses partenaires qui leur offrent l’accès à l’éducation et à la protection, nous contribuons à briser pour l’enfant, pour sa famille, pour sa communauté et pour son pays, le cycle infernal de la pauvreté. Lorsque des enfants des rues ont encore une famille, nous mettons tout en œuvre avec nos partenaires pour accompagner la famille et préserver les liens parents/enfants.

À Manille (Philippines), à Tananarive (Madagascar)… votre don permet à nos partenaires d’aller au-devant des enfants les plus vulnérables et de leur donner accès à l’éducation.
Nous avons un très grand besoin de vous pour venir en aide à ces enfants qui vivent dans la rue.

*Source : UNICEF et BIT (Bureau International du Travail)