Prévention de la déscolarisation et de l'échec scolaire

Cadre de référence

La Convention relative aux Droits de l’Enfant déclare que les États parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation, qu’ils rendent l’accès à l’enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous.

Le cadre d’action de Dakar fixe les engagements des pays pour atteindre l’enseignement primaire universel.

L’Objectif de Développement Durable[i] n°4 est d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

[i] L’agenda 2030 est un programme universel pour le développement durable. Il porte l’ambition de transformer notre monde en éradiquant la pauvreté et les inégalités en assurant sa transition écologique et solidaire à l’horizon 2030.

Présentation du domaine

La déscolarisation est le processus qui conduit l’enfant à se détacher peu à peu du système éducatif sans avoir obtenu de diplôme.

L’échec scolaire fait quant à lui référence à la non-réussite d’un élève, et peut précéder sa déscolarisation.

Les facteurs de la déscolarisation et de  l’échec scolaire ne sont pas uniquement liés à l’enfant mais peuvent être d’ordres socio-économiques (faible revenu de la famille, soutien de l’enfant au revenu familial ou aux tâches domestiques, illettrisme ou difficultés des parents etc.) et/ou éducatives (contenus pédagogiques non adaptés, mauvaise qualité de l’éducation, mauvais traitements, manque de dispositifs pour les élèves à besoin spécifique etc.).

Un enfant déscolarisé ou en situation d’échec scolaire sera impacté sur le plan du développement personnel (manque de confiance en soi, sentiment d’échec …) et limité dans ses chances d’insertion dans la société (exclusion, orientation scolaire restreinte, emplois informels voire dangereux, etc.).

 

Le positionnement et l'intervention d'Asmae

Face à ces constats et à l’impact de la déscolarisation et de l’échec scolaire sur le développement de l’enfant, sur son avenir scolaire, professionnel et sur son insertion sociale, il apparait primordial de mettre en place des mesures adaptées dans ce domaine.

Asmae agit pour favoriser la qualité de la scolarité, le maintien à l’école et l’accès aux savoirs.

  • Favoriser l’accès et le maintien à l’école: prise en charge des frais de scolarité, accès aux premiers soins, à la cantine scolaire, appui aux démarches administratives et juridiques ;
  • Contribuer au renforcement de la qualité de l’éducation: formation et renforcement de capacités techniques, promotion d’innovations pédagogiques, d’un environnement bienveillant, développement des compétences essentielles à la vie quotidienne (life skills) ;
  • Accompagner le développement d’actions de prévention et du décrochage scolaire: soutien aux campagnes de sensibilisation auprès des enfants, des familles et des communautés, à la création d’espaces de dialogue autour des difficultés scolaires ;
  • Soutenir le travail auprès des familles et des communautés: soutien au renforcement de la relation famille/école, soutien et renforcement de compétences des familles et des communautés dans la prévention de la déscolarisation et de l’échec scolaire

Chiffres clés

6

pays

plus de 17

partenaires

plus de 18

projets

plus de 13 000

bénéficiaires directs

L’essentiel, c’est l’enfant et l’essentiel de l’enfant c’est l’éduquer et donc l’instruire. Dès que l’école commence, il y a quelque chose qui bouge, c’est un germe… de vie nouvelle. 

Sœur Emmanuelle