CAP JEUNESSE

CONTEXTE

La jeunesse porte en elle le futur et concentre sur elle les nouveaux défis. Désormais 1/4 de la population mondiale a moins de 24 ans mais 90% des 10-24 ans vivent dans les pays en développement. Parmi eux, 630 millions des 15-24 ans sont sans emploi*, sans formation et sans éducation, ce qui entraîne des situations de vulnérabilité, d’instabilité et de fortes inégalités. Celles-ci sont accrues en cas de handicap ou de statut de réfugié. C’est également le cas pour les filles, car dans le monde, 132 millions de filles ne sont pas scolarisées** en raison de leur sexe.

Les 5 pays d’intervention d’Asmae à l’international enregistrent des faibles indices de développement humain (IDH), les jeunes sont fragilisé·e·s génération après génération, ce qui met en péril la cohésion sociale et hypothèque le développement socio-économique de leur pays.

Pour contribuer à rompre la reproduction des schémas de précarité, Asmae s’empare de ces problématiques à travers « Cap jeunesse », ce nouveau programme d’envergure dont la première phase se déroulera sur les 3 années à venir. 

*(sources : OIT, Global Employment Trends, 2014 ;   Cf. études de Plan International ;  Rapport Plaidoyer Coordination Sud mai 2020) // **l’Unicef, 2016

OBJECTIFS

Education & Formation :

  • Renforcer les dispositifs existants d’accompagnement des jeunes aux parcours scolaires décousus et/ou en situation de vulnérabilité socio-économique ;
  • Faciliter l’accès des plus jeunes à une éducation de qualité, formelle et non formelle ; 
  • Faciliter l’accès des plus grands à une formation professionnelle adéquate, pour promouvoir leur insertion économique et sociale.

Protection au niveau social et juridique :

  • Renforcer les compétences sociales des jeunes : redonner confiance, prise de conscience de leur parole ;
  • Renforcer les mécanismes existants de prévention, sensibilisation et protection ;
  • Améliorer les dispositifs de prise en charge des jeunes victimes de violence ;
  • Attention particulière à la lutte contre les violences basées sur le genre (santé sexuelle et reproductive).

 

L’ambition est que les jeunes deviennent des citoyens et citoyennes dont l’engagement et la créativité participent à l’amélioration de leurs conditions de vie.

BÉNÉFICIAIRES DU PROGRAMME

8 150

bénéficiaires directs : jeunes de 10 à 22 ans

4 150

filles

4 000

garçons

54 000

bénéficiaires directs et indirects

10

partenaires

Et leur éco-système d’adultes décisionnaires :

  • Les parents et familles élargies ; 
  • Les communautés dans lesquelles interviennent les associations ; 
  • Les professionnel·le·s des organisations partenaires qui proposent des services aux jeunes et aux familles ; 
  • Les structures publiques qui seront associées à la mise en œuvre du programme.

Ce programme s’adresse à plus de 54 000 bénéficiaires directs et indirects : frères, sœurs et parents des bénéficiaires directs, bénévoles, participants aux séances de sensibilisation, représentants institutionnels.

Les partenaires d’Asmae pour ce projet – 97 structures impliquées :                                                         

  • 10 partenaires ; 
  • 18 écoles et centres de formation ; 
  • 57 Organisations de la Société Civile ; 
  • 6 associations de parents d’élèves ;        
  • 6 clubs d’adolescent·e·s.

Le programme est présent dans les 5 pays d’intervention d’Asmae à l’international ce qui est novateur pour l’association. Cela permet de créer de nombreuses synergies entre les différents pays.

NOS PROJETS